Ce que je fais pour ma santé

En novembre 2020, je me suis mise à la couture pour me faire des vêtements vraiment « sains ». Ici, une tunique en lin bio non-teint. Et sur cette photo, on me voit « à la terre » sur le plan électrique, au naturel, pieds nus dans l’herbe. La mise à la terre est un pilier de la santé.

J’ai commencé à faire des trucs pour ma santé il y a très longtemps. Petit à petit, la liste de ces trucs s’est affinée et allongée, au fur et à mesure que je me rendais compte que j’étais loin d’être aussi performante et costaud que la moyenne, au fur et à mesure que je me rendais compte que ceci cela dysfonctionnait et que j’avais la possibilité d’essayer d’y remédier (oui, on peut passer 20 ans à endurer des troubles du sommeil, sans savoir qu’il est possible d’y remédier, sans penser à en parler, sans même avoir conscience qu’il s’agit de « troubles »).

J’ai récemment essayé d’évaluer très approximativement le nombre d’heures de sommeil qui me « manquent » et j’en suis arrivée au chiffre de 3000, et c’est une estimation basse. En vrai, combien ? 5000 ? Encore d’avantage ?… Je suis une fatiguée chronique, alors je dois faire attention à plein de choses pour maintenir un niveau d’activité décent. Je ne peux pas juste me détendre et me laisser aller, non, parce que, par exemple, si je me remettais à manger « comme tout le monde » et si je me couchais tous les soirs à 23h/minuit après avoir bu un verre de vin (ou deux), je me transformerais assez vite en zombie avec des aliens dans le ventre.

Tout ce que je fais pour ma santé ne me transforme pas en Wonder Woman, loin de là, cela sert simplement à traiter les troubles de l’humeur et troubles du sommeil chroniques, les troubles de la périménopause, les troubles digestifs…, et cela me rend un peu plus résistante et résiliente face aux challenges des pollutions/toxiques modernes. Que ce soit en tant qu’autiste, en tant qu’électrohypersensible, ou encore en tant que femme en périménopause, tout ça me permet juste d’avoir une qualité de vie décente.

 

Liste de ce que je fais :

M’informer, croiser et recroiser l’information : publications scientifiques, site web spécialisés, conférences/interviews youtube, groupes de discussion spécialisés (pairémulation), livres… Sur les réseaux sociaux : suivre quelques médecins et/ou chercheurs particulièrement à la pointe de la médecine moderne comme le Dr Jack Kruse, le Dr Kelly Brogan, le Dr Guillaume Fond…
Expérimenter, tenir un journal de santé, tester et trouver ce qui marche pour moi, ou pas.
Éviter les médecins autant que possible (à l’exception de mon cousin chirurgien), faire un check-up de temps en temps (fonctions hépatique et rénale, vitamine D…).
Santé bucco-dentaire : suivie depuis 2017 par un dentiste qui m’a enlevé mes amalgames au mercure de façon sécurisée et les a remplacés par des matériaux biocompatibles. Au quotidien : dentifrices bio + bains de bouche au xylitol.
Zéro contraception, zéro médicament allopathique.
Etre ma propre thérapeute (auto-formation continue, mise à niveau continue), dans la limite de mes compétences (et buget!). Par exemple, parfois, je vais voir un ostéo.
Nutrition : alimentation à tendance anti-inflammatoire et paléo (un maximum locale et de saison), omnivore, majoritairement bio, sans céréales, sans légumineuses, riche en graisses de qualité. Repas à heures relativement régulières. Pour une digestion et une assimilation optimum, je mange quand j’ai faim (faim = estomac vide, c’est autre chose qu’une « fringale » ou qu’une « envie »). Zéro restriction calorique.
Micro-nutrition : tous les jours : vitamine C, plus ou moins ponctuellement : zinc citrate, ox bile, magnésium bisglycinate, omega 3 (EPA/DHA), vitamine D.
Phytothérapie : plantes pour le foie quasi en continu (desmodium et/ou chardon-marie et/ou artichaut…, indispensables pour traiter les troubles du sommeil et le transit flemmard), astragale (contre les spasmes de l’intestin irritable), millepertuis en continu (pour l’humeur, l’attention, la mémoire), plantes sédatives le soir (ashwaganda ou camomille ou coquelicot…, ou amanita muscaria), cacao tous les jours, maca ponctuellement, café tous les matins, cure ponctuelle d’ortie ou autre en fonction des besoins, test ponctuel d’autres plantes, etc…
Aromathérapie, très ponctuellement, en fonction des besoins : Huiles Essentielles diluées dans un savon liquide dans le bain, ou en onction diluées dans de l’huile végétale, plus rarement par voie orale diluées dans de l’huile végétale (HE par voie orale = armes lourdes de l’armoire à pharmacie « naturo »).
Chélation (depuis février 2018) : acide alpha lipoïque (selon le protocole Cutler), actuellement 200mg/dose (à ce jour, cela sert essentiellement à traiter l’hypersensibilité au bruit). Voir mes deux articles sur le sujet.
Mycothérapie: Lion’s Mane, cordyceps, amanita muscaria (en microdosing, c’est légal !), etc… J’ai aussi eu l’occasion de tester les champignons  psilocybe et oui c’est illégal mais oui, comme en atteste la science moderne, quand c’est utilisé de façon raisonnée (respect des contre-indications, des précautions d’emploi…), ça peut être très thérapeutique. Vivement un changement de la loi.
Activité physique, au moins un peu tous les jours : Yoga, un peu de marche ou de jardinage ou de ménage.
Connexion à la terre/mise à la terre sur le plan électrique aussi souvent que possible, de préférence au naturel (pieds nus dans l’herbe, ou sur carrelage, sommeil à la terre via tapis de connexion + piquet de connexion, voir le site web Geotellurique).
Vêtements et literie biocompatibles (matières 100% naturelles : laine, cuir, coton, lin, duvet).
Hygiène électromagnétique : Chez moi, je disjoncte l’électricité la nuit. Zéro wifi, zéro smartphone, zéro bluetooth, zéro téléphone sans fil, connexion au net via une connexion filaire (câbles ethernet). Juste un téléphone portable presque toujours éteint.
Chaussures à semelles plein cuir (biocompatible).
Lieu de vie au calme, loin des villes et des maisons qui « grésillent » (pleines de wifi, smartphones, téléphones sans fil, bluetooth). J’ai carrément investi tous mes sous dans une maison où je peux vivre selon bon nombre de mes critères d’excellences en matière de facteurs environnementaux (pour arrêter de soûler ma famille avec ça): avec le moins possible d’appareils électriques, loin des voisins, avec moins de nuisances sonores qu’en Haute-Savoie, maison faite de matériaux de construction relativement naturels, etc…
– Consommation d’alcool modérée.
– Limitation des interactions sociales pour limiter l’exposition aux pollutions électromagnétiques (oui, même à l’heure du Covid et même en tant qu’autiste, j’aurais une vie sociale un peu plus riche si les gens n’étaient pas tous autant accro à leur trucs sans fils et s’ils ne frisaient pas la crise de panique à chaque fois qu’on leur demande s’ils peuvent éteindre leur box et/ou leur smartphone).
– Protection vis à vis des lumières artificielles, en particulier de celles des écrans via le logiciel f.lux utilisé en mode « ember » ou « candle » quasi en permanence.
– Je passe autant de temps que possible exposée à la lumière naturelle, de préférence dehors quand la météo le permet. En été, je m’expose raisonnablement : j’évite bien sûr les coups de soleil, autant que les crèmes « écran solaire » !
– Couchée relativement tôt, à heures relativement régulières (21-22h). Je prends soin de mes rythmes circadiens en suivant aussi les recommandations de base des médecins du sommeil (chambre aussi sombre que possible, peu chauffée…).
Pratiques animistes/chamaniques (voir mon blog « Psychédéliques »).
Couture, depuis novembre 2020 : début de fabrication de mes propres vêtements, en tissus et fils « vraiment » biocompatibles et naturels (lin bio non-teint, laine artisanale, fil de coton bio…). Mes mains préfèrent passer du temps à fabriquer des choses utiles plutôt qu’à être exposées aux champs électromagnétiques de mon ordinateur portable.

J’ai développé le pourquoi du comment de tout cela dans l’article « Les piliers de la vie »: https://naturopatypique.wordpress.com/piliers-de-la-vie/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s