Nerf vague, connexion à la terre et autisme

Article adapté d’un article du Earthing Institute :

La connexion à la terre peut aider les nourrissons prématurés… Et elle peut vous aider vous aussi!
Connectez-vous!

La prise de terre d’un réseau électrique, correctement reliée à une prise de terre, est une prise « neutre ». Elle ne délivre aucun courant! Elle permet de se connecter à la terre.
petit topo sur la prise de terre  —

Connexion à la terre au naturel!

Au cours d’une étude clinique récente, des chercheurs ont constatés que
1° l’environnement électrique d’un service de néonatalogie a un effet négatif sur le système nerveux autonome des prématurés.
2° connecter les bébés à la terre produit chez eux une amélioration immédiate du fonctionnement du système nerveux autonome, système indispensable à la régulation de la réponse à l’inflammation et au stress. La connexion à la terre pourrait donc réduire les risques de développer des pathologies néonatales chez les prématurés (et autres pathologies variées chez les êtres humains en général!).
Les bébés ont été « mis à la terre » via des patchs de connexion, reliés à la prise de terre de l’hôpital (attention! les prises de terre des prises des habitations ne sont pas toujours réellement connectées à la terre! Il existe des testeurs pour évaluer la qualité des prises et un électricien peut faire un bilan précis d’un réseau).


Patch earthing 

Les chercheurs, de l’unité de soin intensif néonatal de l’Hôpital Universitaire pour enfants de l’Etat de Pennsylvanie, ont publié les résultats de leur recherche dans la revue Neonatology en juin 2017.

La connexion à la terre a augmenté la variabilité de la fréquence cardiaque, ce qui indique une amélioration de la transmission synaptique vagale, autrement dit: le fonctionnement du nerf vague a été amélioré.

Le nerf vague, qui relie le tronc cérébral de l’encéphale (cerveau du « haut ») à l’intestin (système nerveux entérique ou cerveau du « bas »), est le principal nerf du système nerveux parasympathique, l’une des trois branches du système nerveux autonome (les autres branches du système nerveux autonome sont le système nerveux sympathique et le système nerveux entérique).
La variabilité de la fréquence cardiaque des 20 bébés de cette étude a systématiquement été améliorée durant le temps de connexion à la terre, temps allant de 20 à 40 minutes. Cette amélioration disparaissait systématiquement lorsque la connexion à la terre était coupée.

Une étude réalisée en 2011 avait déjà démontré que la connexion à la terre améliore la variabilité de la fréquence cardiaque chez les adultes et permet de passer d’un état de surfonctionnement du système nerveux sympathique (le système « lutte ou fuite »), à un état dominé par le système nerveux parasympathique (propice au repos et à la régénération). En d’autres termes, la connexion à la terre permet de se calmer, de déstresser, d’aller mieux!

Petit topo sur le nerf vague  —

Le nerf vague joue un rôle capital dans le « réflexe anti-inflammatoire », un mécanisme qui contrôle la réponse immunitaire et l’inflammation en cas d’infection ou de blessure. L’activité du nerf vague peut inhiber une production excessive de substance pro-inflammatoires. Dans le cas des bébés prématurés, la connexion à la terre pourrait donc avoir un effet protecteur, entre autre vis à vis de l’entérocolite nécrosante qui touche 5 à 10% des prématurés.

Jusque là, les études sur la connexion à la terre (« earthing » ou « grounding », en anglais) avaient mené à l’hypothèse selon laquelle ce sont les électrons provenant de la terre qui ont un effet anti-inflammatoire et anti-oxydant sur le corps. Le fait que la connexion à la terre améliore le fonctionnement du nerf vague propose un autre mécanisme d’action de la connexion à la terre.

Il est aussi intéressant de noter qu’un mauvais fonctionnement du nerf vague est associé à l’autisme. Sur les groupes de discussion consacrés à l’approche « biomédicale » des TED/TSA, on a récemment commencé à parler de la stimulation du nerf vague comme traitement des comorbidités liés à l’autisme (épilepsie, trouble du comportement, troubles du sommeil, troubles gastro-intestinaux, troubles de l’humeur…). Et justement, des témoignages indiquent que la connexion à la terre pourrait réduire certaines de ces comorbidités, comme il l’est mentionné dans le livre Connectez-vous à la terre!

Topo en anglais sur le lien entre le dysfonctionnement du nerf vague et l’autisme —
— Article en français sur l’efficacité de la stimulation du nerf vague dans le traitement de l’épilepsie —

Et vous, avez-vous des prises de terre correctement reliées à la terre dans votre logement? Si les prises ne sont pas correctement reliées à une prise de terre, cela peut générer une pollution électrique et avoir un effet nocif sur la santé (voir cet article, celui-ci, ou celui-là).
Quand on habite en appartement, c’est via la prise de terre que l’on peut se connecter à la terre, grâce à des dispositifs de connexion à la terre (tapis, draps, patch…; voir les boutiques en ligne navoti-shop.com, groundology.fr, equilibrauk.com…).
Marchez vous parfois pieds nus dans l’herbe? Si vous avez un jardin, jardinez-vous pieds nus? Est-ce qu’il vous arrive de vous allonger dans l’herbe, à même le sol ou sur une serviette en coton, plutôt que sur un matelas en mousse synthétique? Faites-vous des « câlins » aux arbres, qui sont de très grandes prises de terre vivantes?!
Avez-vous des sols « isolants » électriques chez vous, comme du lino, du parquet flottant posé sur un isolant plastique, ou de la moquette synthétique, c’est à dire des sols qui vous coupent de la connexion à la terre? Ou bien avez-vous des sols en carrelage ou terra cota, posés directement sur une dalle en béton, sols qui permettent d’être un minimum connecté à la terre?

Articles sur la connexion à la terre:
Liste des publications scientifiques en anglais
Des articles en français 

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Nerf vague, connexion à la terre et autisme

  1. « Jusque là, les études sur la connexion à la terre (« earthing » ou « grounding », en anglais) avaient mené à l’hypothèse selon laquelle ce sont les électrons provenant de la terre qui ont un effet anti-inflammatoire et anti-oxydant sur le corps. Le fait que la connexion à la terre améliore le fonctionnement du nerf vague propose un autre mécanisme d’action de la connexion à la terre. »

    C’est à dire ? Est ce que c’est plus détaillé dans un de tes nombreux liens ?

    J'aime

    1. Qu’est-ce que tu voudrais plus détaillé, exactement?
      Je te suggère de cliquer sur la liste de publications scientifiques, tout en fin d’article. Là tu trouveras plein de publications très détaillées qui expliquent tout en détails.

      J'aime

    1. Le détail des mécanismes biochimiques, bioélectriques en jeu n’est pas donné. On constate qu’il y a un ou des mécanismes en oeuvre, puisque des effets qui peuvent être mesurés et reproduits en labo sont constatés, mais apparemment les chercheurs ne comprennent pas encore bien le pourquoi du comment. Il est question de circulation des électrons/ions de la terre vers le corps, et d’un effet positif, régulateur sur le nerf vague, pour le moment, autant que je sache, ça s’arrête là.

      J'aime

  2. Pas très écologique et cher les patchs. Un bracelet réutilisable coûte 10€.

    Le testeur de terre à 15€ permet-il de savoir si la résistance de la prise de terre est inférieur à 100 ohms ? D’après ce que j’ai compris non. Or d’après ce que je lis sur le même elle peut être trop élevé dans certains cas même si aucun seuil n’est précisé à moins qu’il se base sur la norme officielle des 100 ohms. Leur appareil à 15€ est indispensable pour notre sécurité mais on pourra toujours se raccorder à une installation avec une résistance potentiellement pas assez faible sans le savoir. C’est embêtant !

    J'aime

    1. J’ignore quelle est la sensibilité du testeur de terre. Il est fort possible en effet qu’il manque de précision.
      Certains électrosensibles ont besoin de se connecter à une prise de terre dont la résistivité est beaucoup plus faible que la norme en vigueur. Et dans certains lieux, on peut non seulement avoir des circuits électriques défaillants mais aussi avoir de l’électricité résiduelle dans les sols, ce qui pollue la prise de terre du logement et empêche d’utiliser un piquet de terre dans le jardin. Et là ça devient encore plus embêtant.

      J'aime

    1. Ce truc est vraiment vrai. Les électrosensibles sont fans de la connexion à la terre parce qu’ils peuvent en sentir les effets bénéfiques.
      Quand tous les êtres humains seront sorti de leur état d’anesthésie générale, tout le monde sera conscient d’être électrosensible et on finira bien par se demander comment on a pu en arriver à inventer des trucs aussi nuisibles que le plastique, les semelles en caoutchouc et le lino! On a tous besoin d’une prise de terre.

      J'aime

  3. « VOICI LA DÉFINITION DE LA MISSION SACRÉE. A chaque être vivant sur terre, qu’il soit végétal ou animal, la Nature confère le droit à la vie pour autant qu’il accepte de travailler comme une sorte de paratonnerre de l’orage et du beau temps; c’est à dire qu’il capte, à l’aide de pointes dont la Nature l’a paré pour cette fonction, l’électricité atmosphérique négative ou positive, selon que règne l’orage ou le beau temps et qu’il la communique au globe terrestre. Son corps constitue l’élément conducteur de cette électricité entre ses pointes et la terre. »

    « Ma théorie veut donc, dans ce cas, que l’électricité atmosphérique soit captée par les pointes de ses feuilles et que celle-ci, parcourant ses branches puis son tronc, se répandent enfin dans la terre par le contact de ses racines, et que cet arbre n’ait droit à la vie qu’aux prix de cette fonction.. La Nature exige de cet arbre qu’il participe à l’effort gigantesque que tous les êtres vivants doivent solidairement déployer pour le maintien de l’équilibre électrique de la terre. »

    MATTEO TAVERA « court-circuit » les arbres pour valider son hypothèse : « Je reliai la cime, ainsi que les différentes parties aériennes d’un arbre par de gros fils de cuivre – bons conducteurs de l’électricité et à gaine isolantes – à une prise de terre bien constituée par un vieux rouleau de fil télégraphique de cuivre, enterré à proximité des racines et en milieu convenablement humide. J’avais ainsi réalisé un court-circuit. Je me disais, en circonstance, que le courant électrique trouvant dans les fils un meilleurs conducteur que l’arbre, emprunterai de préférence ceux-là à celui-ci; l’arbre ne servirait plus alors au passage de l’électricité, donc ne pourrait plus accomplir, sa MISSION SACRÉE. Si mon hypothèse se révélait exacte, il ne pourrait plus exister d’ascension de la sève et l’arbre n’aurait plus droit à la vie. C’est ce que me confirma mon expérience. Tout d’abord, je constatai que la végétation se ralentissait, que les feuilles, devenues incapables d’exercer de leurs pointes le jeu que leur commandait la Nature, ne pouvaient plus, de ce fait, assumer leur fonction chlorophyllienne. La sève ne monta que d’une façon ralentie et enfin la mort survint. La seul mort d’arbre qui me réjouit le cœur. La preuve m’était donnée de la MISSION SACRÉE, et je consacrai de très longs moments à méditer sur cette découverte qui s’imposait à moi,me révélant une loi dont toute la vie dépend.

    Je multipliait alors les expériences, réflexions et constatations au sein de la Nature, en me plaçant dans les situations les plus variées, et toujours ma conclusion fut identique : la montée de la sève était bien le résultat du phénomène électrique que j’avais décelé. La MISSION SACRÉE était bien là, s’imposant sans plus de doute à mon esprit. Mon hypothèse était bien exacte »

    J'aime

    1. Certains seront rebutés par le terme « sacré ». Mais on n’a pas besoin de parler de spiritualité pour parler de l’importance de la connexion à la terre. On peut juste faire des mesures sur des bébés et des adultes et des animaux et constater que, oui, on va mieux quand on est connecté à la terre. Voilà.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s